Courses

6ème étape de Paris-Nice

La 6ème étape de Paris-Nice avait de quoi motiver les Marseillais, avec une étape 100% régionale entre Peynier et Brignoles.

La consigne était donc simple au briefing, d’ailleurs comme chaque autre journée, être de l’échappée du jour.

Ainsi lorsque Mauro Finetto se glisse dans l’échappée, opérationnelle d’entrée de jeu, cela sonne comme une bonne nouvelle. Mais des cinq coureurs présents en tête de course, deux se relèveront rapidement. Un groupe de contre-attaque se formera par la suite mais sera revu par le peloton.

Il en est donc décidé ainsi, le trio ne recevra pas de renforts. Lutter contre le peloton et le vent, omniprésent et bien souvent de face, relèvera de l’exploit.

Et nos hommes de tête auront beau tout faire pour occuper les avant-postes, ils se feront tout de même reprendre, en toute logique, par le peloton, au kilomètre 128, soit après la difficulté majeure du jour.

Le final sera très exigeant et ne permettra pas le mauvais placement lorsque le peloton se scindera. Evaldas Siskevicius crèvera et Mauro Finetto sera quelque peu esseulé. Julien El Fares sera alors le seul des Marseillais dans le premier groupe à l’arrivée, prenant la 40ème place.

Cette nuit sera souhaitons-le bonne pour les coureurs du Team Delko Marseille Provence, car demain la 7ème étape sera des plus exigeantes avec son arrivée au col du Turini…

🗣 Mauro Finetto : « Il était important aujourd’hui d’être dans l’échappée car c’était l’étape régionale pour l’équipe. Mais de 5 coureurs nous ne nous sommes retrouvés qu’à 3 en tête de course. Il était donc difficile de lutter contre le peloton et le vent. Mais je suis satisfait de revenir en forme après ma grippe et espère être au rendez-vous sur les deux dernières étapes à Nice. «