Courses

El Fares 7ème au sommet du col de Turini

Quelle étape des Marseillais ! On les attendait peut-être plus la veille, pour la 6ème étape entre Peynier et Brignoles, mais c’est finalement l’étape reine de Paris-Nice qui aura donné le plus de satisfactions, malgré bien sûr l’échappée de Mauro Finetto hier.

Lorsqu’un groupe se forme en début de course, les Marseillais ne se feront aucunement piéger. Cette échappée contient d’ailleurs près de 40 coureurs, la présence de 4 Phocéens est un bon chiffre. Mais rapidement, Mauro Finetto fera un aller-retour pour le peloton. Chacun son tour, aujourd’hui ce sera finalement à Evaldas Siskevicius, Romain Combaud et Julien El Fares d’aller « au charbon ».

Et étrangement, le grand nombre de fugitifs ne sera pas un obstacle, la bonne entente règnera même en tête de course. Leur avance avoisine ainsi les 7 minutes. Il faudra donc attendre les 30 derniers kilomètres pour qu’une sélection s’opère, la route s’élevant. C’est Evaldas Siskevicius, en toute logique, qui en fera les frais en premier du côté du Team Delko Marseille Provence, à 25 kilomètres de l’arrivée. Puis viendra le tour de Romain Combaud, parmi d’autres.

Finalement, il ne restera plus qu’une petite dizaine d’unités à l’avant, avec Julien El Fares. Pas forcément une grande surprise, le Manosquin est plutôt en forme depuis le début d’année. Bien sûr il ne pourra tenir les roues des spécialistes dans l’ascension du col de Turini, mais il s’accrochera avec une telle volonté pour accrocher un top 10.

Mission réussie pour Julien, qui décroche une magnifique 7ème place sur, rappelons-le, l’étape reine de Paris-Nice !

Certes loin au classement général ce matin, il opèrera une belle remontée, se positionnant 26ème.

Julien El Fares : « Je n’étais pas très confiant en ce qui concernait mes jambes pour la montée finale, qui semblait un peu longue pour moi (15 km). Mais je me suis finalement senti bien dans le col de Turini et ai ainsi pu gérer mon effort pour ne pas trop me mettre dans le rouge. Je termine 2ème de mon groupe à l’arrivée. Je suis vraiment satisfait de ce résultat qui témoigne de tous les sacrifices et de mon implication dont j’ai pu faire preuve durant ma phase de préparation. Le travail paye et je m’en réjouis ! »

Classement de la 7ème étape <<